Le recours à la mobilité douce ainsi que la combinaison de plusieurs moyens de transports pour les trajets domicile-travail sont grandissant. 
Les premières tendances actuelles révèlent que les consommateurs qui envisageaient l’achat d’une voiture, d’occasion ou neuve, avant la crise sanitaire maintiennent leur décision ; particulièrement ceux pour qui le remplacement de véhicule est urgent. Quant aux autres, qu’ils convoitent un véhicule neuf ou d’occasion, ils sont nombreux à envisager le report d’un tel investissement de quelques mois, voire d’un an.
En raison de la période d’incertitude économique que nous traversons actuellement, beaucoup revoient à la baisse le budget envisagé pour leur prochaine voiture, quitte à envisager de se tourner vers une voiture d’occasion. Les concessionnaires, quant à eux, doivent faire face à des coûts de stockage et multiplient les remises et autres avantages pécuniaires sur ces véhicules.

Remises importantes sur les voitures les plus vendues

Le secteur automobile a dès lors tout à gagner avec l’application de remises d’autant qu’en cette période synonyme de départ en vacances, la voiture tire son épingle du jeu. Les vacanciers la préfèrent à l’avion pour les destinations européennes.
Depuis le reprise, le 11 mai dernier, les concessionnaires redoublent dès lors d’efforts pour écouler leurs stocks en appliquant des remises intéressantes, dignes du salon de l’auto. 

Dans l’ordre d’importance de préférence par marque sur le marché national : 

  • Pour la Golf 7, voiture préférée des Belges, Volkswagen prévoit un prix inférieur au prix catalogue. Comptez encore une remise supplémentaire et cumulable de 1.000 €. Sur d’autres modèles, des primes de stock sont également appliquées variant entre 750 € pour une Polo et 1.500 € pour une Tiguan ;
  • Fiat et son modèle emblématique, la Fiat 500, qui arrive en seconde place des voitures les plus vendues en Belgique, propose des réductions entre 2.400 € pour une Panda, et 7.000 € pour une Fiat 500X ;
  • La 3e voiture la plus vendue est la Citroën C3. La marque française propose des primes de stock sur toute sa gamme allant jusqu’à 8.900 €. Le groupe PSA auquel elle appartient propose aussi des primes de stock s’élevant jusqu’à 8600 € sur certains modèles Peugeot et 50% de remise sur les options des véhicules de stock DS 3 et DS 7 Crossback ; 
  • Alfa Romeo propose des remises importantes avec une fourchette comprise entre 4.700 € pour une Giuletta, et 11.930 € pour une Stelvio ;
  • Jeep offre entre 6.500 € pour une Wrangler et 11.500 €  pour une Grand Cherokee. Ces montants tiennent compte des remises, primes de reprise ou de stock.
  • Renault, dont 3 modèles font partie du trop 10 des voitures les plus vendues en 2019, propose des remises sur les véhicules de stock avec jusqu’à 8.000 € d’avantage. Quant à sa marque Dacia, le financement à 0% est d’application sur les véhicules de stock.

Achat maintenant, paiement plus tard

Certains constructeurs ont opté pour une autre stratégie en misant sur un avantage financier. Ils prolongent le délai sur le début des paiements de 3 mois. C’est la stratégie adoptée par Opel qui permet ainsi le paiement des voitures vendues maintenant après l’été.
Du côté de Toyota et Mercedez-Benz, l’avantage choisi se reflète dans les réductions sur les voitures de stock et le prolongement des délais de paiement de 3 mois également.

Informations glanées en ligne, achat dans le monde réel

Avant de succomber à ces remises, une double tendance générale se dégage dans le comportement des acheteurs.
La majorité d’entre eux prévoient une visite de showroom pour regarder de près l’objet de leur convoitise, recueillir des conseils personnalisés du vendeur ou profiter d’un essai routier avant tout achat concret.
Ils surfent, en revanche, sur le web pour d’autres raisons, à savoir la récolte d’informations supplémentaires sur les offres en cours ou pour consulter les photos ou vidéos de la voiture visée.
Quant à l’acte d’achat en soi, il n’est pas encore prêt à se faire entièrement en ligne. L’automobiliste belge accorde une grande importance à la rencontre physique avec la voiture visée, en particulier lors de l’achat d’une voiture d’occasion.
Véhicule neuf ou d’occasion, il reste à l’assurer aux meilleures conditions. Pour cela, comptez sur l’assurance au kilomètre.