Zieke hond bij dierenarts

L’assurance chiens permet d’éviter l’euthanasie économique

Kirsten Van Praet

Kirsten Van Praet |

3 min. temps de lecture |

Animaux de compagnie

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de l’euthanasie économique… et c’est une bonne chose. Il s’agit d’une forme d’euthanasie à laquelle le propriétaire du chien consent parce qu’il ne peut pas payer les frais de traitement en cas de maladie ou d’accident. Et cela arrive malheureusement de plus en plus souvent…

L’impact de la crise du coronavirus sur l’augmentation du nombre d’euthanasies

Comme si le terrible virus qui sévit en Belgique n’avait pas déjà causé assez de souffrances, il touche également nos animaux domestiques. La crise du coronavirus impacte les chiens à trois niveaux. Tout d’abord, comme nous l’avons indiqué précédemment, de plus en plus de gens ont acheté un animal de compagnie dont ils avaient mal évalué les responsabilités. Ces chiens se retrouvent aujourd’hui dans un refuge. Même les chiots de quelques mois seulement.

Deuxième conséquence négative : le confinement affecte le moral des chiens (et des chats), tout comme nous. Les animaux voient leur routine perturbée et doivent assumer le stress de leur propriétaire. L’exercice, le jeu et le grand air peuvent heureusement remédier à la situation.

Troisièmement, la pandémie a mis la situation financière de certaines personnes en péril. En cas d’accident ou de maladie, ces personnes sont incapables de payer le traitement de leur chien. Les vétérinaires ne peuvent pas non plus supporter ces coûts eux-mêmes, car leur entreprise en pâtirait. La seule option reste « l’euthanasie économique ».

La vétérinaire de Dier & Recht recommande une assurance pour chiens

Kelly Kessen, vétérinaire chez Dier & Recht, est malheureusement régulièrement confrontée à l’euthanasie économique et elle craint que ce phénomène prenne de l’ampleur avec la crise actuelle. « Les gens arrivent avec un animal qui a besoin de soins médicaux. Un animal dont nous pouvons nous occuper. Mais dont le propriétaire ne peut se permettre d’assumer les coûts du traitement », a précisé Kelly lors d’un entretien. « Nous essayons alors de trouver des solutions en adoptant l’animal et en payant une partie des frais médicaux, mais nous ne pouvons pas procéder ainsi pour tous les animaux. »

« L’assurance pour chiens constitue une solution à cet égard. Vous pouvez mettre vous-même une somme d’argent de côté chaque mois, mais si votre chien est victime d’un accident après deux mois et qu’il a besoin de multiples opérations, vous devez pouvoir sortir 2 000 euros pour les payer. » Avec l’assurance pour chiens, vous payez un petit montant chaque mois, en fonction de l’âge et de la race de votre chien, et vous assurez votre animal dès le premier jour en cas d’accident. Plus vous faites assurer votre chien jeune, plus on exclut de maladies et plus il est couvert. Dans des pays comme l’Angleterre, l’assurance pour chiens est déjà bien ancrée dans les mœurs.

Acheter un chien ? Réfléchissez-y mûrement

Avant d’acheter un animal, vous devez penser à l’aspect financier. Pourrez-vous toujours prendre soin de lui ? Aurez-vous encore du temps pour lui après la crise ? Aurez-vous assez d’argent pour lui fournir les soins médicaux nécessaires en cas d’accident ? Si vous n’avez pas assez d’économies sur votre compte, souscrivez une assurance pour chiens. L’idéal pour avoir toujours l’esprit tranquille et éviter une hausse du nombre de cas d’euthanasie économique.

Vous êtes curieux de savoir ce que coûterait une assurance pour votre animal ? Utilisez cet outil pour calculer le prix. Formule bronze, argent ou or : libre à vous de décider vous-même du montant que vous voulez assurer pour votre chien. Jetez un coup d’œil à nos conditions générales pour tout savoir sur les petits caractères et nos conditions.

Aidez-nous à lutter contre l’euthanasie

Anticipez les frais vétérinaires

Vous avez des questions ou besoin d'aide ? Nous sommes heureux de vous aider