Hond in dierenasiel

Les refuges pour animaux croulent sous les abandons de chiots, victimes d’achats impulsifs

Kirsten Van Praet

Kirsten Van Praet |

3 min. temps de lecture |

Animaux de compagnie

Le Centre national d’informations sur les animaux de compagnie a enregistré un pic dans l’achat de chiots pendant le premier confinement. Beaucoup de personnes qui avaient acheté ou adopté un chien à l’époque viennent désormais frapper à la porte des refuges. La raison ? Elles n’ont plus assez de temps à consacrer à leur animal de compagnie. De nombreux refuges se retrouvent donc confrontés à l’arrivée massive de chiots, victimes de ces achats impulsifs.

La protection des animaux l’avait prédit

Au mois de juin, les services de protection des animaux avaient eux aussi remarqué la grande popularité des chiots. Ils avaient alors déjà mis les propriétaires des animaux en garde contre les défis à venir. Pour leur éducation, il est en effet essentiel que les jeunes chiens soient socialisés et rencontrent beaucoup d’autres personnes et de chiens. Pas simple, vu les mesures sanitaires actuelles. Sans compter que de nombreux centres de dressage ont dû fermer leurs portes. Résultat ? Cette responsabilité incombe encore davantage aux maîtres. Enfin, il faut encore avoir du temps à consacrer à son chien une fois qu’on reprend le chemin du travail et que les enfants retrouvent celui de l’école.

Des chiots de quelques mois

Beaucoup de personnes qui cherchaient à se distraire pendant le confinement inventent aujourd’hui des excuses pour confier leur chien à un refuge. Des chiots qui, souvent, ont à peine quatre ou six mois. Les propriétaires n’ont soit pas évalué correctement les responsabilités qu’implique le fait d’avoir un chien, soit sont retournés travailler. L’ouverture des écoles a, elle aussi, eu un impact non négligeable sur l’abandon des chiots. Les refuges appellent donc chacun à réfléchir à deux fois avant d’adopter un chien.

Pourquoi adopter un chien dans un refuge ?

Vous avez bien réfléchi et vous et votre famille êtes prêts à adopter un chien ? Dans ce cas, pourquoi ne pas envisager de prendre un chien dans un refuge ? Vous ferez un beau geste, car vous offrirez à un chien abandonné la vie et tout l’amour qu’il mérite. Et grâce à vous, une place se libérera pour accueillir un autre chien en quête d’une famille.

La plupart des refuges prennent en charge les vaccins nécessaires et élèvent les chiens correctement. Vous adoptez donc un chien en bonne santé et partiellement dressé. Vous aurez également (malheureusement !) l’embarras du choix en ce qui concerne la race et pourrez choisir le chien qui vous correspond le plus. Dernier avantage : adopter un chien dans un refuge vous coûtera moins cher qu’acheter un chien chez un éleveur.

Vrouw met asielhond

Problèmes liés aux frais médicaux

Les refuges pour animaux, comme celui de Malines, constatent que les propriétaires d’animaux ne sont plus en mesure de s’en occuper ni de leur prodiguer les soins dont ils ont besoin à cause des conséquences financières de la crise du coronavirus. Impossible, par exemple, de payer les frais d’une opération inattendue. Ils n’ont donc d’autre choix que de placer leur fidèle compagnon au refuge. Chez Corona Direct, vous assurez votre chien dès 10 € par mois, pour que les frais vétérinaires imprévus ne soient plus un problème.

Qu’implique une assurance pour chien ?

Découvrez dans quels frais nous intervenons

Vous avez des questions ou besoin d'aide ? Nous sommes heureux de vous aider