L’assurance incendie couvre-t-elle les fuites de toit ?

L’assurance incendie couvre-t-elle les fuites de toit ?

Kirsten Van Praet |

min. temps de lecture |

Habitation et famille

Qu’y a-t-il de plus pénible que de constater qu’il pleut dans votre maison ? L’eau peut sérieusement endommager votre plafond, votre sol et vos meubles. De tels dégâts sont-ils couverts par votre assurance incendie ? Cet article vous explique les garanties reprises dans votre police et comment éviter les fuites de toit.

Que couvre l’assurance incendie ?

L’assurance incendie est également appelée « assurance habitation ». Ce contrat d’assurance permet, dans certaines circonstances, d’indemniser les sinistres occasionnés au bâtiment et/ou au contenu. Parmi ces circonstances, on retrouve notamment :

  • les sinistres occasionnés par le feu, la fumée et les explosions ;
  • les sinistres occasionnés par l’eau, les catastrophes naturelles, la foudre, les tempêtes, la grêle, la neige et la glace ;
  • les sinistres occasionnés par un cambriolage ou du vandalisme ;
  • les sinistres occasionnés par un court-circuit dans les appareils électriques ou le dégivrage du système de refroidissement ;
  • les sinistres occasionnés par des véhicules ou des arbres qui seraient tombés ;
  • les sinistres occasionnés à autrui ou à leurs biens (par exemple, si le feu endommage la voiture de votre voisin) ;
  • les bris de verre de fenêtres, de coupoles, de panneaux solaires et de plaques vitrocéramiques ;
  • la condensation dans le double vitrage et dans les écrans LED ou plasma ;
  • sont également couverts les frais d’extinction ou de sauvetage des biens assurés, le nettoyage ou le démontage des biens assurés endommagés, le transfert des biens sauvés, le gardiennage des biens endommagés si le contenu doit être protégé et le retour au domicile en cas de sinistres au bâtiment.

En cas de sinistre, une partie des frais reste à votre charge : il s’agit de la franchise. Ce montant évolue en fonction de l’indice et s’élève actuellement à 263,53 €. Dans certains cas, la responsabilité du sinistre peut être attribuée à un tiers. Pensez au couvreur qui n’aurait pas posé le toit correctement, par exemple. Vous n’aurez alors aucune franchise à payer, car votre assureur la récupérera auprès de la personne concernée.

A LIRE AUSSI: Que couvre l’assurance contenu ?

Dans quelles circonstances les dégâts des eaux sont-ils couverts ?

Comme nous l’avons indiqué ci-dessus, les dégâts des eaux peuvent être occasionnés par une tempête, une catastrophe naturelle, une forte grêle, la pression de la glace et le vandalisme. Des vents violents peuvent, par exemple, faire s’envoler une tuile du toit et permettre à l’eau de s’infiltrer. Dans ces conditions, votre assurance incendie prendra les sinistres en charge. Il s’agit, en effet, de dégâts survenus de manière inattendue et que vous n’auriez pas pu éviter.

Dans quelles circonstances les dégâts des eaux ne sont-ils pas couverts ?

Les sinistres occasionnés des infiltrations d’eau par les portes, les fenêtres, les orifices de ventilation, les joints sanitaires ou autres ouvertures de votre bâtiment ne sont toutefois pas couverts. Si la vétusté, l’usure ou le manque d’entretien (moisissures, insectes, etc.) sont à l’origine des dégâts des eaux dans votre toiture, ceux-ci ne seront pas pris en charge. Vous pouvez néanmoins recevoir une indemnisation pour la réparation de l’intérieur de votre maison, pour repeindre les murs ou réparer votre sol endommagé par exemple.

En cas de dégâts des eaux, la règle est de vous demander s’ils auraient pu être évités. S’ils ne pouvaient raisonnablement pas l’être, vous avez de fortes chances d’être indemnisé. Pour plus d’informations au sujet de ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas, référez-vous aux conditions générales et particulières de votre contrat.

A LIRE AUSSI : Vérifiez toujours vos conduites d’eau après le dégel

Comment éviter les fuites de toit ?

Il serait dommage que l’eau abîme la maison dans laquelle vous avez tant investi et que vous avez décorée avec soin. Traces jaunes au plafond et sur les murs, bois pourri, voire moisissures… Il vaut mieux prévenir que guérir ! Voici donc quelques conseils pour éviter les fuites.

Conseil no1 : nettoyez vos gouttières

Si vos canalisations ou votre gouttière sont bouchées, l’eau va s’accumuler et trouver une autre issue. Elle commencera donc peut-être à s’infiltrer dans votre grenier, votre salon ou toute autre pièce. Il est conseillé de nettoyer vos gouttières deux fois par an. Si des feuilles tombent sur votre toit, il est particulièrement important de vider vos canalisations à temps.

Conseil no2 : nettoyez vos toitures plates

Après l’automne, allez jeter un œil sur vos toitures plates pour balayer les feuilles qui s’y trouvent. Les feuilles humides peuvent pourrir et provoquer des moisissures sur votre toit. Votre toit est entouré d’arbres fruitiers ou de noyers ? En le débarrassant des noix et des fruits, vous empêchez les insectes et animaux en tout genre de s’y inviter et d’éventuellement l’endommager. Restez toujours prudent et faites appel à des professionnels s’il est nécessaire de nettoyer votre toit. Votre toiture plate a plus de 10 ans ? Il serait peut-être judicieux de faire poser une nouvelle couche à titre préventif.

Conseil no3 : entretenez les tuiles de votre toiture en pente

Prenez un peu de distance par rapport à votre maison et vérifiez si des tuiles ont été déplacées ou cassées. Si vous soupçonnez un problème, demandez à un professionnel de contrôler votre toit. Il sera plus avantageux pour vous d’effectuer quelques petits travaux d’entretien que de remplacer entièrement votre toiture en une fois.

Nous espérons que cet article vous aura aidé à y voir plus clair au niveau des dégâts des eaux couverts ou non par l’assurance incendie et des mesures à prendre pour éviter les dégâts et toutes leurs conséquences désagréables.

Connaissez-vous notre assurance Habitation 3D ?

Assurez votre maison en fonction de son volume.

Vous avez des questions ou besoin d'aide ? Nous sommes heureux de vous aider