Les premières minutes après un accident, il faut penser à tout en même temps : enfiler le gilet fluo, veiller à ne pas obstruer le passage, parler à l’autre conducteur, compléter correctement le constat, sans oublier de mentionner tous les détails importants. Et puis il faut appeler la dépanneuse et trouver un moyen de rentrer chez vous. Et tout cela à un moment où vous avez juste envie de prendre votre tête entre les mains en gémissant : ‘‘Pourquoi cela m’arrive-t-il à moi, et maintenant !’’

Mais bon : ce n’est pas une catastrophe. En fin de compte, vous êtes assuré et votre assureur propose une formule fixe où vous pouvez compter sur une assistance après accident. Le plus souvent, cela signifie que vous pouvez appeler un service d’assistance et que l’opérateur vous envoie au plus vite une dépanneuse et vous trouve une voiture de remplacement. Ce qui vous aide déjà pas mal.