Auto's maken reddingsstrook vrij

Nouvelle obligation: libération d’une voie de secours d’urgence

Kirsten Van Praet

Kirsten Van Praet

3 min. temps de lecture

Mobilité

Le 1er octobre, la nouvelle règle de circulation relative à la voie de secours d’urgence entrera en vigueur en Belgique. Concrètement, cela signifie qu’en cas d’embouteillages, les automobilistes devront toujours libérer un couloir entre les bandes de circulation pour les véhicules prioritaires. Les véhicules de remorquage, eux, pourront toujours utiliser la bande d’arrêt d’urgence. Nous vous expliquons ce qu’est une voie de secours d’urgence et pourquoi cette nouvelle règle a été introduite.

Quand la règle de la voie de secours d’urgence s’applique-t-elle ?

Dans le passé, lorsque vous entendiez une sirène, vous deviez vous rabattre à gauche ou à droite pour laisser passer le véhicule et veiller à ce que son passage soit fluide. La nouvelle règle s’applique lorsque vous êtes dans un embouteillage et que vous êtes sur une route à deux voies ou plus dans un même sens de circulation. Cela ne concerne pas seulement les autoroutes, mais toutes les routes, à l’intérieur et à l’extérieur des agglomérations, ainsi que dans les tunnels.

Comment former une voie de secours ?

Qu’un véhicule prioritaire approche ou non, dès qu’un embouteillage se forme, les véhicules sur la voie de gauche devront se rabattre le plus possible à gauche. Les véhicules circulant sur les autres voies devront se serrer le plus à droite possible. Les automobilistes ne peuvent pas empiéter sur les bandes d’arrêt d’urgence, les pistes cyclables ou les voies de bus, sauf s’il n’y a pas assez de la place, et en gardant toujours un œil sur les usagers de ces voies. Il est interdit d’emprunter les voies fermées aux heures de pointe. On considère la formation d’un embouteillage lorsque la vitesse de circulation descend à 10 ou 20 km/h. 

Pourquoi cette nouvelle règle?

Chaque minute compte pour les ambulances, les camions de pompiers et les voitures de police. Le temps qu’ils perdent pour traverser un embouteillage est trop long. Dans d’autres pays européens, comme l’Allemagne où la mesure est déjà appliquée, les résultats montrent que les chances de survie des blessés augmentent.

Les motocyclistes sont-ils autorisés à emprunter la voie de secours ?

Bonne nouvelle pour les motards! Si vous êtes coincé dans un embouteillage, vous pourrez remonter les files. Assurez-vous toutefois de ne pas rouler à plus de 50 km/h et d’adapter votre vitesse de manière à ce qu’elle ne soit pas supérieure de 20 km/h à celle des véhicules ralentis ou à l’arrêt. Et surtout, libérez l’espace lorsqu’un véhicule d’urgence apparaît.

Vais-je recevoir une amende si je ne libère pas la voie de secours d’urgence ?

En Belgique, l’Agence flamande des routes et de la circulation (Agenschap Wegen en Verkeer) lancera d’abord une campagne publique d’information. Pour le moment, aucune information n’a été communiquée sur les amendes. En Allemagne, le non-respect de cette obligation est puni d’une amende de 200 €, un mois d’interdiction de conduire et deux points de retrait sur le permis de conduire.

Avez-vous besoin d'une assistance sur la route?

Payez par intervention quand vous en avez besoin

Vous avez des questions ou besoin d'aide ?

Nous sommes heureux de vous aider

lotte lotte
  • Envoyez nous un e-mail

    Réponse dans les 10 jours

  • Appelez-nous

    Réponse immédiate