Un nouveau pic après le bonus logement

Lorsque les autorités ont annoncé la suppression du bonus logement, de nombreuses personnes ont encore tenté d’acheter rapidement une maison à des conditions avantageuses. Après ce pic d’achats, on s’attendait à une diminution, mais il n’en est rien. La concurrence est si forte que les intéressés doivent souvent faire une offre dès le lendemain pour avoir une chance de remporter la maison. Certains acheteurs font même une offre sur la base de quelques photos. Et il s’agit généralement d’une belle somme d’argent. Vendre au-dessus du prix demandé est devenu la règle et n’est plus une exception. Les logements se vendent ainsi jusqu’à 15 % au-dessus de la valeur estimée.

Pourquoi autant d’intérêt ?

Le fait que la demande de logements dépasse l’offre est principalement dû au coronavirus. Il était interdit de visiter des biens en mars, avril et mai. Les acheteurs ont donc tenté leur chance en juillet et août. En outre, ceux qui ont dû passer le confinement sans jardin veulent aujourd’hui acheter une maison avec une terrasse ou un espace vert. Sans oublier un troisième groupe de personnes : les investisseurs. Les taux d’intérêt sont très faibles, notamment à cause du coronavirus, si bien que les investisseurs qui disposent d’importants capitaux sont plus nombreux que jamais à acheter des maisons et des appartements pour les mettre ensuite en location. Une maison est, par ailleurs, un placement sûr en période de turbulences.

Continuer à louer

Le marché du logement est particulièrement problématique pour les jeunes, les personnes isolées et celles qui ont des ressources financières insuffisantes pour rivaliser avec les autres acheteurs potentiels. Les candidats-acheteurs qui ont déjà essuyé de nombreuses déceptions hésitent à continuer à louer pendant un certain temps.

Les prix sur le marché du logement vont-ils baisser un jour ?

Quelles sont les attentes pour le marché du logement en 2021 ? Si les agents immobiliers ne prévoient pas de nouvelle diminution des prix à l’avenir, les économistes estiment, quant à eux, que la pression diminuera de 2 % l’année prochaine. Cette situation s’explique par le fait que de nombreuses personnes ont vu leurs revenus diminuer en raison de la crise du coronavirus. Résultat : moins d’intéressés et des prix plus bas.

Qu’en est-il de l’assurance habitation ?

Vous préférez attendre et chercher un nouveau logement à louer ? Consultez cet article concernant les obligations des locataires pour savoir comment régler l’assurance en tant que locataire. Les propriétaires et les investisseurs qui projettent de louer une nouvelle maison doivent également souscrire une assurance pour le bâtiment, à l’instar de leurs locataires. Vous avez tout de même trouvé une maison pour vous ? Assurez-vous que votre nouveau logement soit assuré contre les dommages causés par un incendie, les dégâts des eaux et les autres sinistres.