Lopende puppy's

7 choses à faire après avoir adopté un chiot

Kirsten Van Praet

Kirsten Van Praet |

3 min. temps de lecture |

Animaux de compagnie

Votre décision d’adopter un chiot est déjà prise. Mais que faire pour qu’il se sente à l’aise ? Et à quoi penser en matière d’éducation, de santé et de sécurité ? Nous avons listé sept choses à n’oublier sous aucun prétexte.

1. Sécuriser votre maison pour le chiot

Tout comme vous devez sécuriser votre maison pour un bébé, vous devez également la sécuriser pour votre chiot. Assurez-vous qu’il n’a pas accès à des produits toxiques (lave-vaisselle, certaines plantes, chocolat...) ni à des objets avec lesquels il pourrait s’étouffer. Pensez aussi à bloquer les escaliers dangereux. Dehors, vérifiez que votre clôture est bien fermée et qu’il n’y a pas de trous par lesquels il pourrait s’échapper. Vous devez également vous assurer qu’il n’y a pas d’objets pointus ni dangereux.

2. Aménager son espace personnel

Veillez à ce que votre chiot se sente le plus à l’aise possible dans votre maison. Achetez un panier dans lequel il pourra dormir et se retirer au calme, et placez-le près du salon pour que ce soit plus agréable. Procurez-vous également une laisse, des croquettes et une gamelle.

3. Apprendre la propreté à votre chiot

Vous pouvez commencer l’apprentissage de la propreté dès le premier jour, car votre chien ne sait pas encore qu’il lui est interdit de faire ses besoins à l’intérieur. Emmenez-le toujours au même endroit après les repas ou les siestes. Récompensez-le chaque fois qu’il fait ses besoins à l’extérieur. S’il les fait à l’intérieur, nettoyez votre maison immédiatement et ne le blâmez pas. L’apprentissage prendra en moyenne trois à quatre mois.

4. Le sociabiliser

Il est important de présenter votre chien à d’autres personnes et d’autres animaux dès son plus jeune âge. Faites-lui rencontrer des gens en dehors de votre cercle familial. Habituez-le, par ailleurs, à des situations qui se produiront fréquemment par la suite, comme un trajet en voiture, le fait d’aller chercher les enfants à l’école, de vous rendre au marché, etc.

5. Apprendre à votre chiot les ordres de base

Vous pouvez enseigner toutes sortes d’ordres à votre chiot. Les jeunes chiens sont plus faciles à dresser que les chiens plus âgés. Commencez par lui apprendre à venir vers vous, à marcher correctement en laisse ou à s’asseoir. Et pourquoi ne pas l’habituer aux caresses, au brossage (si nécessaire) et à un contrôle dentaire ?

6. Le vacciner et le stériliser

Votre vétérinaire vous expliquera les vaccins dont votre chien a besoin pour être protégé contre certaines maladies. Vous pouvez d’ores et déjà les programmer. Pensez aussi à faire stériliser votre chien avant ses 6 mois (sauf si vous voulez qu’il se reproduise, bien sûr). De quoi réduire le risque de maladie, diminuer l’agressivité des mâles et éviter les chaleurs des femelles. Vous ne courez, enfin, plus le risque de voir votre famille canine s’agrandir.

7. Assurer votre chien contre les accidents et les maladies

Vous pouvez souscrire une sorte d’assurance maladie pour votre chien. Il tombe malade ou se blesse de manière inattendue ? Cette assurance couvre les frais de traitement. Plus votre chien est jeune, moins chère est l’assurance et plus il est couvert. Ne refusez jamais à votre chien des soins médicaux par manque de moyens financiers.

Protégez votre chien des frais vétérinaires

À partir de 10 € par mois

Vous avez des questions ou besoin d'aide ? Nous sommes heureux de vous aider