Un chien qui regarde par la fenêtre

Vous retravaillez plus souvent au bureau ? Évitez l’angoisse de la séparation chez votre chien !

Kirsten Van Praet

Kirsten Van Praet |

min. temps de lecture |

Animaux de compagnie

Si vous avez passé beaucoup de temps à la maison ces derniers mois, et même ces dernières années, votre chien devra se réhabituer à se retrouver seul plus souvent. Certains chiens ont peur de la séparation. Que faire pour que votre fidèle compagnon reprenne ses marques ?

Pourquoi un chien craint-il la séparation ?

Tout comme vous devez vous réhabituer à retourner plus souvent au bureau, votre chien doit aussi reprendre ses marques. Certains chiens souffrent plus que d’autres de la situation. Les chiens acquis pendant la crise du covid auront plus de difficultés. Habitués à notre présence constante, ils peuvent ressentir du stress lorsqu’ils se retrouvent seuls à la maison.

L’angoisse de la séparation peut également se manifester lors d’autres changements majeurs tels qu’un déménagement, le décès ou l’absence d’un membre de la famille ou encore un divorce. La personnalité ou le passé de votre chien peuvent également accroître sa sensibilité vis-à-vis de séparation.

    Comment reconnaître l’angoisse de la séparation ?

    Les signes susceptibles de trahir une angoisse de séparation sont les suivants : aboiements, gémissements, mordillements de meubles, hypersalivation, tendance à faire ses besoins à l’intérieur et tentatives de fuite. Si vous remarquez ces comportements chez votre chien lorsque vous partez ou que vous vous êtes absenté, il se peut qu’il souffre d’angoisse de la séparation.

    Pourquoi combattre l’angoisse de la séparation ?

    Le comportement qu’adopte votre chien quand il est stressé et qu’il se sent seul peut l’amener à se blesser. Il peut s’abîmer les griffes et les dents en mordillant les châssis ou avoir la diarrhée après avoir ingéré des morceaux de meubles. Le stress peut également causer des problèmes physiques à long terme.

    Qui plus est, vous n’avez sans doute pas envie de constater, à votre retour, que vos beaux meubles sont endommagés ou que votre tapis est en lambeaux. En plus de nuire à la relation que vous avez avec votre chien, ces dégâts peuvent vous coûter cher. Pire : les aboiements constants de votre chien en votre absence peuvent irriter vos voisins et même entraîner votre expulsion de l’appartement que vous louez.

    Le chien qui a détruit le siège

    Que faire contre l’angoisse de la séparation ?

    Apprenez progressivement à votre chien à se retrouver seul. S’il se met à aboyer lorsque vous enfilez votre manteau ou que vous ouvrez la porte d’entrée, ouvrez la porte ou mettez votre manteau de temps en temps sans partir. Habituez ensuite votre chien en sortant un court instant et en rentrant immédiatement. Allongez vos sorties afin que le manteau et la porte ne soient plus des stimuli auxquels votre chien réagit. Donnez aussi une friandise ou un jouet à votre fidèle compagnon quand vous partez. Il associera ainsi votre départ à quelque chose de positif.

    Ne retournez pas au bureau à temps plein du jour au lendemain : allez-y progressivement. Si ce n’est pas possible pour votre employeur, faites appel à un dog-sitter. Laissez d’abord votre chien seul un jour par semaine, puis passez à plusieurs jours en faisant appel à un dog-sitter. Contactez éventuellement un coach canin pour vous guider dans cette démarche.

    Il peut également s’avérer utile d’amener votre chien à bouger davantage. Si vous l’emmenez en balade le matin avant de partir au boulot, votre chien fera une sieste pendant votre absence. L’exercice contribue d’ailleurs à réduire le stress. En cas de crises d’angoisse sévères, votre vétérinaire pourra prescrire un sédatif naturel pour aider votre chien à se détendre lorsqu’il est seul.

    Un dernier conseil : apaisez votre chien en rompant le silence. Allumez la radio ou diffusez une playlist relaxante en votre absence. Les sons humains en arrière-plan lui donneront l’impression de ne pas être seul.

    Il n’est pas simple d’apprendre (ou de réapprendre) à votre chien à être seul… Mais pas d’inquiétude : avec un entraînement régulier et l’aide éventuelle d’un coach comportemental, il finira par apprécier ces moments rien qu’à lui. Yes, you can ! Et n’oubliez pas que si votre chien se blesse en réagissant à son angoisse de la séparation, vous pourrez toujours compter sur votre assurance pour chiens. Envoyez-nous la facture de votre vétérinaire : nous nous occuperons du reste.

    Vous avez trouvé cet article intéressant ?

    Découvrez-en plus grâce à notre ebook

    Vous avez des questions ou besoin d'aide ? Nous sommes heureux de vous aider