Man past spiegel aan in de auto

5 conseils pour une conduite défensive

Kirsten Van Praet

Kirsten Van Praet |

3 min. temps de lecture |

Mobilité

Une conduite défensive permet de réduire le nombre d’accidents de la route. Le concept de conduite défensive englobe plusieurs aspects : une position correcte au volant, l’anticipation, le respect du Code de la route et la réaction adéquate en cas de situation dangereuse.

Soyez visible

La première étape de la conduite défensive consiste à indiquer clairement ce que vous allez faire aux autres usagers de la route. Vous changez de bande de circulation ? Actionnez vos clignotants. Vous voyez un embouteillage se former ? Freinez à plusieurs reprises pour avertir les usagers qui vous suivent. Et redoublez de vigilance aux carrefours.

S’il est vital d’être vu, assurez-vous aussi de bien voir les autres usagers de la route. Regardez régulièrement dans vos rétroviseurs et ne vous contentez pas de surveiller le véhicule qui vous précède. On recense chaque année en Belgique 333 cyclistes victimes d’un accident parce qu’ils n’ont pas pu éviter une portière de voiture qui s’ouvre. Utilisez donc aussi vos rétroviseurs quand vous quittez votre véhicule.

Anticipez

L’anticipation est un élément essentiel de la conduite défensive. Maintenez, si possible, une distance suffisante avec les autres usagers de la route afin d’avoir le temps de réagir dans une situation inattendue. Pour éviter les accidents, prenez aussi l’habitude d’entretenir correctement votre voiture et d’adapter votre conduite aux conditions météorologiques. Prévoyez une distance de freinage plus longue par temps de pluie et allumez vos phares si nécessaire.

Évitez les distractions

La distraction (utilisation du smartphone au volant, par exemple) est à l’origine de 5 à 25 % des accidents de la route. 5 % des accidents mortels sont dus à l’utilisation du GSM. Gardez donc toute votre attention sur la route et attendez d’être arrivé à destination pour utiliser votre téléphone. Les enfants peuvent aussi être une source de distraction dangereuse en voiture.

Lisez aussi : « Smartphone au volant : que risquez-vous ? »

N’adoptez pas de comportement asocial

À la conduite défensive s’ajoute la conduite sociale, soit la courtoisie sur la route. Ne collez pas les automobilistes plus lents, ne vous montrez pas agressif, soyez prêt à aider les autres usagers et laissez les autres se rabattre. Essayez aussi de garder votre calme quand d’autres automobilistes affichent un comportement asocial ou ratent leur manœuvre.

Réagissez correctement dans les situations dangereuses

Il se peut que votre voiture dérape parce que vos roues avant ou arrière se bloquent, par exemple. Ou parce que vous êtes en aquaplanage : les roues ne sont plus en contact avec le sol et vous glissez sur l’eau. Un cours d’antidérapage peut s’avérer utile. Vous y apprendrez à gérer ce genre de situation.

Vous avez un accident ?

En dépit de votre conduite défensive, un accident n’est jamais exclu. Dans ce cas, il est essentiel d’être bien assuré. Vous avez le choix : RC, Petite Omnium ou Full Omnium, éventuellement complétée par une assurance conducteur.

Vous cherchez une assurance auto ?

Choisissez la formule qui vous convient le mieux

Vous avez des questions ou besoin d'aide ? Nous sommes heureux de vous aider